Rechercher dans le site 

Caserne Dailly

La caserne Dailly
 
 

La réhabilitation des anciennes casernes bruxelloises désaffectées a été un des combats historiques d’associations telles que l’ARAU et Inter-Environnement Bruxelles. En effet, elles sont situées au cœur de la ville et disposent de suffisamment de terrains pour envisager des programmes de construction de logement d’envergure qui répondent aux besoins sociaux.

Le dossier de la caserne Dailly est un de ces sites longtemps laissé à l’abandon et qui a, sous la pression notamment de l’ARAU, finalement trouvé son aboutissement après presque 30 ans de décrépitude.

En 1976, le site de la caserne Dailly fait l’objet d’une convention par laquelle la Société nationale du Logement s’engage à racheter progressivement les sites des casernes désaffectées au Ministère de la Défense. La SNL sera propriétaire des deux tiers du site en 1981. Mais, faute de moyens, aucun projet ne voit le jour.

En 1984, une partie du site située à l’arrière est cédée à Delhaize pour y construire un supermarché.

En 1989, hormis une salle communale (le « Charbo »), le théâtre de la Balsamine et le bureau de poste à front de la place Dailly, l’ensemble du site, y compris le bâtiment principal, est à l’abandon, encore une fois faute de moyens et de projets pour le réhabiliter.

Il faudra attendre la création de la Région pour que le dossier commence véritablement à bouger. En 1994, la SLRB est chargée de

 

lotir le site. Le projet retenu crée un véritable quartier de ville mixte avec des logements moyens et sociaux, des équipements, des commerces et des espaces publics. Le permis de lotir est délivré en 1997. En 2001, la commune achèvera les travaux d’infrastructures pour le lotissement (égouttage, éclairage public, …).

Les dernières constructions de ce lotissement seront achevées dans le courant de l’année 2004. Cette opération menée de bout en bout par la SLRB, se verra décerner la palme de l’environnement 2003 par Inter-Environnement Bruxelles.

Il restait, au terme de cette phase, à réhabiliter le bâtiment principal des casernes, situé à front de la place Dailly.

Un cahier des charges imposant un minimum de 30 % de logement et un maximum de 50 % de bureaux a été établi par la SLRB.

Le projet final, remporté par Memco, comporte 80 % de logements et 20 % d’équipements collectifs.

La Région et la commune ont dans un premier temps refusé d’accorder le permis. L’ARAU a sensibilisé le grand public, à travers la presse, en apportant son soutien au projet. Le permis, moyennant des amendements mineurs, a finalement été délivré.

Ce dossier illustre à la fois la difficulté avec laquelle un projet de logements d’envergure se réalise à Bruxelles et une des victoires de l’ARAU.

   
  La caserne Dailly
       
 
Communiqués de presse

Communiqués de presse

Caserne Dailly
La Région se tire dans le pied en rendant un avis unanimement défavorable à un projet de 84 logements.
10.05.04
>> Télécharger
(document PDF, 85ko)

   
  Liens Vos questions Lettres d'information Charte de confidentialité Carte du site | Espace presse 
L'ARAU | Bd Adolphe Max 55 - 1000 Bruxelles | Tel. 02 219 33 45 | Fax. 02 219 86 75 | info@arau.org