Rechercher dans le site 

Tour Rogier

 
 

En 1995, un projet de démolition-reconstruction du Centre International Rogier, mieux connu sous le nom de « Tour Martini », voit le jour. Il s’agit de démolir un immeuble mixte construit en 1958 comprenant des bureaux, 116 logements, des commerces et le Théâtre National de la Communauté française, situé dans le socle de l’immeuble.

Le projet prévoit la reconstruction d’une tour exclusivement dédiée aux bureaux.

Deux problèmes surgissent : la nécessité de relocaliser le Théâtre National et la disparition des logements.

En ce qui concerne le Théâtre National, il finira par emménager dans un bâtiment flambant neuf au boulevard Émile Jacqmain, après une installation provisoire au Pathé Palace.

Pour les logements, le PRAS oblige la reconstruction de logements. La

 

Commune de Saint-Josse délivre un permis pour une nouvelle tour de bureaux, mais exige, en contre partie, 30 logements neufs. Cette dernière obligation est cassée par la Région.

L’ARAU et Inter-Environnement Bruxelles introduisent alors un recours devant le Conseil d’État pour exiger des logements en compensation des logements disparus et en nombre substantiel.

Face au blocage, les promoteurs acceptent finalement de construire 80 logements de 95 m² en compensation, avec le dépôt d’une garantie bancaire d’1 million d’euros. Ces logements sont en cours de réalisation derrière le Jardin Botanique, rue Verte, rue Botanique et ils sont quasiment tous vendus !

Ce dossier constitue sans nul doute une des plus belles victoires de l’ARAU.

   
  La Tour Rogier dans les années '60Les logements obtenus en compensationPorte de style Art Nouveau
  Liens Vos questions Lettres d'information Charte de confidentialité Carte du site | Espace presse 
L'ARAU | Bd Adolphe Max 55 - 1000 Bruxelles | Tel. 02 219 33 45 | Fax. 02 219 86 75 | info@arau.org